top of page

La situation des veuves


Le 23 juin dernier était la journée internationale des veuves.

A cette occasion nous souhaitons vous parler de nos veuves en Centrafrique.


Ce sont des femmes fortes mais ô combien éprouvées par la dégradation de la sécurité due aux différents conflits et la pandémie qui a suivi, aggravant la situation.

De nombreuses femmes font partie de la grande part de la population qui s'est déplacée pour fuir les conflits, en se réfugiant dans des camps à l'intérieur du pays (environ 600 000 personnes); ce qui a accentué leur vulnérabilité.


Au-delà des difficultés pour subvenir à leurs besoins (alimentaires, sanitaires, scolaires pour les enfants et de santé), elles sont exposées à des violences basées sur le genre et au risque d'être exploitées et abusées de différentes façons, notamment sexuellement. Dans certaines préfectures, on a observé en 2022, une augmentation des violences basées sur le genre de 12%.

Des cellules d'écoute et de prise en charge ont été mises en places mais malheureusement dans certaines zones, moins accessibles, il est difficile d'intervenir. Et c'est surtout dans ces zones que les violences basées sur le genre et les abus vont être très nombreux. Certaines veuves peuvent même être victimes de mariage forcé et de discrimination liée au genre.


Une autre difficulté pour nos veuves, réside dans le fait que même lorsque leur défunt époux était bénéficiaire d'une pension pour la retraite par exemple, il est difficile pour elle d'accéder à cette pension via un héritage ou un transfert des droits du défunt à sa veuve. Ce sont des procédures qui sont longues et qui n'aboutissent pas toujours.


La solution pour ces femmes est donc de vite retrouver une indépendance à travers la formation, qui leur permettra d'acquérir des compétences pour le travail ou alors via la création d'une entreprise. Ainsi beaucoup se forment à l'agriculture pour pouvoir vendre leur récolte au marché. Et d'autres encore deviennent couturières, vendeuses, ou encore restauratrices.

C'est avec cet objectif d'acquisition de l'autonomie que, Fini Bê, Cœur Nouveau aide les foyers en difficulté. C'est ainsi qu'un foyer a pu être soutenu grâce à une contribution qui a leur a permis de créer un petit commerce dans la restauration pour gagner en autonomie et pouvoir s'organiser.


Dans un pays ou la moitié de la population a besoin d'une aide humanitaire à causes de toutes les souffrances traversées, il est important de soutenir les veuves et les orphelins.


Ce sont les femmes qui sont le plus présentes dans les activités les plus génératrices de revenus. Il est donc primordial de les soutenir dans leurs projets, de les aider à s'émanciper et à subvenir aux besoins de leur famille.


L'une de nos missions est de venir en aide aux veuves et nous croyons qu'avec Yehoshoua et tout votre soutien, nous y arriverons.










Sources:

https://www.unhcr.ca/fr/news/elles-surmontent-ravages-guerre-centrafricaine/

https://ndjonisango.com/2021/06/24/journee-internationale-des-veuves-quelle-est-la-situation-de-celles-en-rca/

https://www.actioncontrelafaim.org/a-la-une/en-centrafrique-la-lutte-contre-la-faim-passe-par-les-organisations-locales/


41 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page